II
II
II
II
Avant d'entreprendre la des-
cription de l'usine Pernod
fils, reconnue par les per-
sonnes les plus compétentes
comme un établissement
modèles, disons quelques
mots des procédés de fabri-
cation qui y sont employés.
xxxx On commence par faire
macérer dans l'alcool de
vin des plantes de grande
absinthe, la mélisse à l'arome délicat, le fenouil du Gard,
l'anis du Tarn ou de l'Andalousie. Après cette macération
on procède à la distillation qui se fait au bain-marie chauffé
par la vapeur. Ce procédé est plus lent que le procédé de
distillation par la vapeur directe, mais bien préférable en ce
qu'il évite les coups de feu et ne permet pas que les huiles
lourdes soient entraînées avec l'alcool saturé des principes
aromatiques des plantes.
xxxxUne partie du produit de la distillation est ensuite versée
dans des appareils spéciaux appelés colorateurs, sur des
plantes d'hysope et de petite absinthe, afin d'obtenir un produit
concentré qui sert à la coloration de l'absinthe.




Previous Page xxxxxxxxxxxx Next Page

Page : 0 - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51